Story

Benedikt Suter

Si, comme moi, vous avez grandi dans la région de Fislisbach, vous connaissez évidemment l’entreprise Monopol. Elle est située sur la route pour Baden et quand on est ado et qu’on vit à la campagne, tout ce que l’on veut, c’est découvrir la ville. Alors quand on est jeune, on passe automatiquement devant les bâtiments Monopol.

Je suis polymécanicien de formation. J’ai débuté chez Monopol il y a bien des années en tant que collaborateur en maintenance. Aujourd’hui, je suis responsable de la production. Pour le dire en deux mots, je suis responsable que les marchandises commandées soient terminées en temps et en heure pour être livrées comme prévu. Certes, ce n’est pas toujours aisé, car nos peintures et vernis passent par une bonne douzaine d’étapes. Alors nous ne sommes jamais à l’abri d’une anicroche. Sur quoi compter dans un tel moment? Sur beaucoup d’expérience bien sûr, sur le téléphone aussi. Mais surtout sur des nerfs solides. Heureusement, j’ai la chance de rester calme, même dans les situations les plus trépidantes.

En production, l’on a évidemment à faire à la technologie jour après jour. Mais aussi à l’être humain. Je pense que c’est ce mélange qui rend mon travail aussi intéressant et varié. D’un côté, je veille à ce que tout «baigne» au sein de l’équipe, que tout corresponde aux prescriptions, et d’un autre côté je garde constamment un œil sur les processus et les déroulements, pour voir ce que nous pourrions améliorer. Après tout, ce qui intéresse vraiment le client, c’est la rapidité avec laquelle nous sommes capables de livrer et les coûts de nos marchandises. La production contribue à améliorer ces deux facteurs.

Comme je le disais, j’ai grandi dans la région. Dans une ferme. Ma couleur préférée a toujours été le vert, un beau vert clair pour être précis.

Vos interlocuteurs à Fislisbach

Autres stories